top of page
Kari randonnée au dessus d'un fjord
  • Photo du rédacteur Kari & Jonathan

Finnmarksvidda



Au point de départ, nous étions excités, un peu nerveux, mais surtout heureux d'enfin y être. Aucune trace ni signe de vie nul part. Exactement ce pour quoi nous étions venus : une nature intacte. Nos premiers kilomètres ont pris place sous une météo changeante : soleil, nuages, vent, brouillard et neige. Nous nous retrouvions tout à coup à la merci des éléments.


Faisant notre propre route, juste nous deux, entourés par des surfaces enneigées à chaque angle.


La première nuit, nous étions un peu lents pour mettre la tente, cuisiner et tout mettre en place. Nous aurons eu besoin d'un autre essai le jour d'après pour trouver nos marques et notre routine. Chaque nuit, nous étions heureux de trouver le confort de la tente, nous sentant à la maison au milieu de nul part, récompensés chaque soir par les aurores boréales dansant au-dessus de nos têtes.


Nous avons atteint des températures extrêmes durant notre traversée. La température la plus froide atteinte était de -36°C. Nous pouvons confirmer que quand les températures chutent, tout devient plus compliqué à faire, et chaque action doit être précise et minutieuse.


Même si les paysages arctiques sont assez répétitifs, avec juste des étendues blanches à perte de vue, nous avons eu quelques surprises chaque jour. Nous avons observé des traces de lynx fraîches, un renard polaire courir, des couchers de soleil à couper le souffle, et avons même reçu la visite de rennes près de la tente. Durant nos longs efforts de marche dans le froid, nous pouvions laisser nos esprits voyager et rêver.


Une longue descente de plusieurs kilomètres marqua la fin de notre périple. Heureux de réussir notre première traversée en ski-pulka.



Comments


Commenting has been turned off.
bottom of page